Dix minutes chrono

Il y a quelques semaines, profitant d’une fenêtre météo enfin favorable dans cet interminable hiver, j’ai voulu tester ma nouvelle caméra apportée par le Papa Noël, la ZWO ASI1600. Il faisait froid et sec, on était proche de la nouvelle lune, les conditions étaient parfaites. C’était sans compter les multiples pépins techniques que l’on a horreur de corriger en pleine nuit par moins cinq degrés…

Premier souci, si la caméra délivrait des images, son système de refroidissement s’avéra défaillant (mais à – 5° en température ambiante, c’est pas trop gênant). Va falloir faire appel au SAV… Autre problème, une collimation horrible du newton 200/800, au final loin d’être optimale (c’est un euphémisme). Et pour couronner le tout, j’avais oublié de régler la caméra d’autoguidage fixée au diviseur optique. En changeant de caméra principale, je changeais  de tirage, et du coup la mise au point ne correspondait plus entre la ZWO et la Lodestar.

Du coup, un choix se présenta à moi : passer ma soirée à corriger minutieusement tous ces problèmes quitte à ne pas pouvoir imager, ou tenter malgré tout de faire quelques images, les premières pour cette caméra,  « juste pour le fun ». Vous devinez aisément ma décision : tant qu’à faire, si c’est pour finir en glaçon, autant en garder une trace … 😀

Alors voilà, le programme de la soirée est défini, réaliser un cumul de dix minutes d’images par objet avec des poses unitaires de une minute, sans autoguidage (mais une bonne mise en station et mise au point) et une collimation à l’ouest, avec des darks mais pas de flats (fallait sortir la grosse batterie de tracteur, un peu la flemme…). Et Hop! les branchements réalisés,  ordinateur connecté, le logiciel Kstars démarré,  y a plus qu’à !

L’eskimo fut le dernier objet de la soirée. Cela tombait bien, le télescope était givré et le bonhomme congelé…