Du Newton dans ma chambre … Ah ah

[singlepic id=157 w=320 h=240 float=left] Newton, un matin, a vu la lumière, et s’est dit : « tiens, aujourd’hui, je vais travailler sur la lumière… » Et il à commencé à séparer la lumière du soleil avec des prismes de verre, au même titre que les goutes de pluies traversées par le soleil, ce qui donne un arc en ciel. Et donc, il a fait lui aussi des arcs-en-ciel, mais dans sa maison. Il a d’ailleurs obtenu des résultats surprenants pour son époque.

Et bien, vu qu’il faisait beau, je me suis dit : « tiens, et si je faisais pareil que Newton cet après midi ? » Je me suis donc mis à démonter mes jumelles (pas bien) et à prendre un prisme à l’intérieur. J’ai sorti un bout de carton pour mettre sur ma fenêtre, et j’ai découpé un petit rectangle pour pouvoir y insérer le prisme. Et puis j’ai trouvé ça magnifique, car quand on se met derrière le faisceau, on voit de toutes les couleurs le soleil, c’est magnifique.

Mais mon envie ne s’est pas arrêtée la, je me suis dit : « c’est bien de pouvoir observer, mais pouvoir faire des photos, c’est encore mieux. Seul petit problème, c’est que la photographie sans le faisceau révélé, ça n’aurait pas été joli… J’ai donc pris un long moment à démonter une bouteille de Déo vide; je me suis rendu compte qu’en fait, pour vaporiser de l’eau pour pouvoir révéler le faisceau avec ce type de bouteille, il faut absolument de la pression, et pas qu’un peu, il faut 60 Bars, et je n’avait aucun moyen de les obtenir, ces 60 Bars.

Et puis m’est venu l’idée des bouteilles de parfum, qui elles, ne demandent pas de pression. J’ai donc démonté une vieille bouteille de parfum vide, l’ai nettoyée, et puis, j’ai testé en mettant de l’eau dedans, et ça marche, j’ai réussi à vaporiser de l’eau dans ma chambre pour révéler le faisceau, comme sur la photo ci dessus.

[singlepic id=158 w=320 h=240 float=right]

Enfin, j’ai fait une série de photos plus ou moins bien réussies en arrière du faisceau pour révéler le soleil sous les couleurs de l’arc en ciel. Les résultats sont plutôt sympathiques.

J’ai appris le samedi suivant (samedi dernier) lors de l’exposé de Bernard improvisé sur la spectroscopie, que ce que j’avais fait, c’était un tout début de spectrohélioscopie, rien que le nom laisse réveur non ?? « la spectrohélio. quoi ?? » bon ok, j’insiste pas . 😉

En tout cas, par la suite, j’ai quelques objectifs qui sont les suivants : réussir a révéler les raies spectrales, vous savez, ces petites bandes noires dans une longueur d’onde bien précise… Difficile, mais pas impossible. Et donc mon deuxième objectif est de fabriquer mon spectrographe, et par la suite un spectrohéliographe, voila qui me laisse du travail jusqu’à … je sais pas quand.

Vous devez vous demander à quoi ça sert tout ça … cela a certes des inconvénients, mais aussi et surtout beaucoup d’avantages : l’inconvénient principal, c’est le chromatisme dans une lunette astronomique, et c’est à cause des lentilles mais c’est maintenant plutôt bien corrigé, donc ce n’est plus un gros inconvénient… Par contre, les avantages sont multiples, en astrophysique, Cela sert à plein de choses, comme mesurer la distance d’une étoile, sa composition, sa vitesse d’éloignement, par interprétation sa taille… Bref beaucoup de choses. et cela sert aussi dans le domaine industriel, à vérifier qu’un matériau est bien composé de ce que l’on veut. Et quelques nombreuses autres applications.

Le mot de la fin : Merci Newton !! Sans toi, on aurait pas nos sabres laser !!

Prochains rendez-vous au club : le samedi 24 Septembre, et le mercredi 21 Septembre

Valentin !!

P.S. : Pour l’eau vaporisée dans la chambre, j’ai quand même nettoyé après,  ne vous inquiétez pas 😉