On a décroché la Lune pour le Printemps des Sciences

Samedi dernier, après une séance publique des Chemins du Ciel étoilé qui a réuni une vingtaine de personnes (sans compter les membres de l’association), nous avons proposé une observation sur le parvis du lycée Dupuy de Lôme de Lorient qui nous accueillait. Les prévisions météo étaient très incertaines, mais certains sites nous annonçaient une petite fenêtre entre 20h et 22h… dont nous avons bien profité !

À peine sortis du restaurant, il était temps de sortir nos instruments, nous étions attendus…Une belle distribution de croissants pour commencer, croissant de Lune, de Vénus… Certains se sont enhardis, en proposant la nébuleuse d’Orion, bien visible même en plein cœur de Lorient, mais aussi Messier 35 dans les Gémeaux, M 37 dans le Cocher, la très jolie étoile double Algieba du Lion, E.T. (notre chouchou d’astérisme), le couple de galaxies dans la Grande Ourse M81 et M82… Mais le plus étonnant fut sans doute d’observer dans les lumières de la ville et sans aucun filtre la petite nébuleuse planétaire de l’eskimo (NGC 2392) ! Nous avons aussi admiré un joli rendez-vous céleste sur les coups de 21h46 : la lune a occulté Gamma du Taureau, une étoile de magnitude 3.6.

Durant cette soirée, comme annoncé, certains de nos télescopes ont servi d’initiation à l’astrophotographie : « Venez avec votre smartphone, repartez avec votre première photo astro ! »  Le public s’est pris au jeu avec un certain succès, comme le prouve cette photo ci-dessous prise avec un téléphone de marque coréenne commençant par un s et finissant par un g… Le tout au foyer du 400 mm dobson de Claude. Aurait-on vu la naissance de vocations d’astronomes et d’astrophotographes ce soir-là ? Affaire à suivre…

lune au T400 et Samsung Galaxy s5

 

Ce fut au final une bien belle soirée. Elle nous a permis de faire partager notre passion à quelques dizaines de curieux du ciel, et on aime bien ça, partager. Et puis, même si les conditions météo n’étaient pas optimales, nous avons pu constater qu’il est encore possible (ou de nouveau possible) de pratiquer l’astronomie en plein cœur des villes. Bref, on a décroché la Lune !