Soirée pluvieuse… soirée heureuse malgré tout !

Le 30 octobre dernier, nous participions pour la deuxième année consécutive au « Jour de la nuit » en invitant les lorientais (et au-delà) à une soirée d’observation, de conférence et de contes en plein cœur de Lorient. En effet, cette année, nous avions pris d’assaut la tour de la découverte et ses moulins, un lieu qui nous a tous conquis.

Malheureusement, comme on pouvait s’y attendre à cette époque de l’année, la météo n’a pas franchement été favorable, la pluie et le vent nous obligeant à laisser bien au chaud nos instruments. Les dobson 307 et 250 du club, les 150 de Seb et Valentin ont juste eu le droit d’une petit tour en voiture jusqu’au site, histoire de leur faire prendre l’air. L’espoir fait vivre…

Manifestement, cet espoir a été partagé par quelques lorientais, pas intimidés par les conditions météo, puisque la conférence de Bernard sur Jupiter a fait salle comble, sans compter les gens restés dehors qui sont repartis, leur espoir d’éclaircie douché… Ce fut une conférence haute en couleurs, au regard  des superbes images acquises par les sondes spatiales Galileo et Cassini. « Une super conférence », dixit Valentin !

conf conf2

La soirée s’est poursuivie par les contes sur le ciel et la nuit, dits par l’association « Il était une fois ». Un groupe de conteurs s’est installé dans un moulin, les autres nous ont rejoint à la suite de la conférence dans l’hôtel Gabriel. « Une heureuse surprise » pour Sébastien, visiblement absorbé.

Cette soirée s’est ainsi achevée, pas d’observation certes, mais une folle envie de réinvestir ce lieu magique l’année prochaine, aux dires de chacun, notamment de Pascal Desmaux, coordinateur de l’événement pour la ville de Lorient.

2 thoughts on “Soirée pluvieuse… soirée heureuse malgré tout !”

  1. et oui, une super conférence
    et qui plus est, en guettant les nuages
    j’en ai vu beaucoup ce soir là. =D
    mais j’ai quand même vu Jupiter… youpi

    super conte rendu de la soirée tant attendu et tant humide
    nos espoirs se sont envolés avec le vent …

    1. A propos de vent, j’ai oublié une chose dans le compte-rendu… à la question bien imprudemment posée par quelqu’un dont je tairai le nom (ouf…), il fallait répondre 400 km/h, c’est la vitesse du vent au bord de la grande tache rouge. Là, ça décoiffe !

Les commentaires sont fermés.