Calculs astronomiques

Cette page de calcul fonctionnera avec des navigateurs récents (Navigateurs testés avec succès :Mozilla Firefox 11, Google Chrome 18, Opera 11… Ne fonctionne pas sous Internet Explorer 8). Pensez à mettre à jour votre navigateur si les résultats ne s’affichent pas. Pour les décimales, utilisez plutôt le point à la place de la virgule.

Le grossissement

 

– Pour un instrument et un oculaire donné :

[jazzy form= »grossissement1″]

Grossissement résultant = fois.

– Grossissements pour un instrument :

[jazzy form= »grossissement2″]

Grossissement minimum = fois.Soit un oculaire de focale f :Plage de grossissement utile compris entre : et fois

Soit des oculaires de focale comprises entre : et

Grossissement maximum = fois.

Soit un oculaire de focale f :

Calcul de la magnitude limite d’un télescope ou d’une lunette

Pour une précision accrue, déterminez la magnitude limite à l’œil nu du ciel de votre lieu d’observation. Pour cela, vous pouvez vous référer à une liste d’étoiles dont les magnitudes sont connues (multipliez les observations à divers endr.oits pour moyenner votre résultat), ou utilisez l’outil mis en ligne par Gilbert Javaux sur son excellent site PGJ. Sinon, la magnitude 6 peut être utilisée comme valeur par défaut

 

[jazzy form= »magnitude_limite »]

Calcul du champ de vision photographique

 

[jazzy form= »champ_deprisedevue »]

 

Calcul de la clarté d’un télescope ou d’une lunette

 

[jazzy form= »clarte »]

 

Calcul du pouvoir séparateur (résolution) d’un télescope ou d’une lunette

 

[jazzy form= »calcul PS »]

 

En pratique, il faut multiplier par deux la résolution théorique.

Calcul du pouvoir séparateur (échantillonnage) d’un télescope ou d’une lunette en imagerie

Cette notion est très utile en imagerie; Pour l’imagerie du ciel profond, une valeur de 1,5″ à 3″ permet d’obtenir une finesse apparente correcte dans la plupart des cas. Il est inutile (et même néfaste) de descendre en dessous de 1″, cette valeur étant à réserver aux instruments disposant d’un très bon suivi et utilisés lors de nuits peu turbulentes. En planétaire, l’échantillonnage idéal correspond au pouvoir séparateur (résolution) de l’instrument divisé par deux.
A noter que la technique du binning permet de regrouper les photosites entre eux. Par exemple, un binning 2*2 multiplie par deux l’échantillonnage par photosite.

 

Échantillonnage (en secondes d’arc) =