Une belle soirée d’été…

Samedi dernier, Sterenn avait programmé sa première observation  virtuelle de l’été en direct de Doélan, en prélude de la nuit des étoiles elle aussi virtuelle programmée le 15 août (ou le 22 en cas de mauvais temps)

Un petit comité (les membres de l’asso) était convié sur place avec un barbecue en attendant la nuit. Covid oblige, pas d’observation aux oculaires, mais caméra et écran géant (si si), et les jumelles pour ceux qui ont pensé à les amener.

La soirée est disponible en replay

Comme des rockstars… on avait prévu de commencer à diffuser à 23h, il nous a fallu 40 minutes supplémentaires pour lancer la séance d’observation. Et encore, il manque 10 minutes sur la vidéo, faute d’avoir cliqué sur le bouton « passer en direct » sur YouTube… La faute à ce barbecue mémorable très carboné…

Le début a été un peu mouvementé, faute d’avoir vérifié la check-list des trucs indispensables à faire avant de se lancer, du genre :
– Et si je mettais le son ? (oubli réparé au bout de 41 minutes)
– Tiens, la monture est complètement à l’ouest… J’aurais pas oublié la mise en station ?
– Non non non, avant de lancer l’alignement polaire via le logiciel, penser à faire une mise en station manuelle pour dégrossir… 7 minutes chrono pour la faire.
– Morbleu ! L’onglet de la monture est désactivé maintenant ! As-tu vérifié que le câble d’alim était bien branché?

– Super la mise en station logicielle, mais pourquoi ça file ? Ah ben oui, si le suivi est désactivé…
– Bon, un petit crash logiciel. Pas de panique, Kstars a toujours la bonne idée de garder en mémoire ses réglages en cas de crash.


On ne panique pas, au bout d’une demi-heure c’est enfin parti, il est minuit (bien) passé et la mécanique céleste est en route !

Et c’est parti pour le show…

Au programme : Mizar et Alcor (avant le direct), M 4 dans le Scorpion, M 5 dans le Serpent, la nébuleuse de l’Aigle (dans le Sagittaire évidemment, n’est-ce pas Christian), une trompe d’éléphant bien timide, la nébuleuse de l’Haltère (M 27 dans le Petit Renard), l’amas du Canard Sauvage (M11 dans l’Écu de Sobieski), la Lagune et Trifide (M8 et M 20 dans le Sagittaire), un pâle Croissant (Ngc 6888 dans le cygne), la galaxie du Tourbillon (M 51 dans les Chiens de Chasse), Juju, Saturne et Mars, et pour finir, l’Hélice ! (Ngc 7293 dans le Verseau)


On a bien tenté la comète NEOWISE à 3h30, ou du moins le noyau (trop grande pour le télescope). Malheureusement elle était derrière la maison… Elle était pourtant à tomber par terre, magnifique à l’œil nu.
Le temps de ranger et de repartir, il était cinq heures passées…

Ce fut une belle nuit qui s’est conclue autour d’un chocolat chaud bien utile pour nous réchauffer !


Matériels/logiciels utilisés : Télescope 200mm F/4, ZWO 1600 monochrome, monture Skywatcher eq6, Raspberry Pi 4 au pied du télescope (avec Astroberry installé dessus), Pilotage et acquisition de la terrasse via le logiciel Kstars et Oacapture (pour le planétaire), empilement des images à la volée avec le logiciel Astro Live Stacker. Jitsi et YouTube pour le live.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.