VIDÉO. La théorie des cordes en fanfare : The Bohemian Gravity… – Le Point

 

Un étudiant canadien, doctorant en physique, crée le buzz en expliquant l’une des théories les plus complexes de la physique sur un air de Queen.

Article publié sur le site du Point.fr

Par Chloé Durand-Parenti

Faire le buzz sur la Toile avec la complexe théorie physique des cordes, la tâche était pour le moins ardue. Pourtant, un étudiant de l’université McGill de Montréal, Tim Blais, vient de relever le défi avec brio. Au terme d’environ une année de travail, il a mis en ligne il y a quelques semaines le clip vidéo d’une parodie scientifique de la célèbre Bohemian Rhapsody du groupe de rock britannique Queen, rebaptisée Bohemian Gravity. Il y explique les tenants et les aboutissants de cette théorie qui ambitionne d’unifier la physique, même si elle reste encore controversée, d’autres physiciens lui préférant des alternatives plus ou moins convaincantes.

L’idée de la théorie des cordes est de parvenir à réconcilier la mécanique quantique et la relativité d’Einstein. La première décrit les minuscules particules fondamentales qui composent la matière, l’autre la force de gravitation que les plus gros objets exercent les uns sur les autres. L’infiniment petit et l’infiniment grand que jusqu’ici personne n’est parvenu à articuler. Certains espèrent même réussir à élaborer, à partir de là, une théorie du Tout pouvant expliquer la nature dans son ensemble.

Un univers à 10 dimensions

Pour faire simple, la théorie des cordes décrit notre univers et tout ce qui le compose à partir de sortes de petites cordelettes pouvant être soumises à une tension plus ou moins forte, à la manière de segments de cordon élastique. Ainsi, toutes les particules qu’il nous est donné d’identifier ne seraient en réalité que des cordes vibrant de différentes manières. Elle prévoit également que notre univers possède non pas trois, mais dix dimensions, même si certaines échappent à notre « vision ».

Il n’est pas certain que les milliers de fans du clip de Tim Blais aient vraiment saisi toutes ses subtilités, mais sans doute auront-ils également été séduits par la prouesse artistique de cet étudiant-orchestre…

Retrouvez aussi la vidéo sous-titrée en français sur le site du Point.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.