Repérages : Polaris

Chaque semaine, découvrons ensemble les principales étoiles de la voûte céleste


Nom : Alpha Ursae Minoris (α UMi)

Nom commun : Polaris, étoile polaire

Constellation : Petite Ourse

Distance : 431 ± 27 al

Magnitude apparente : +1 97

Masse : 6 M

Infos :

α Ursae Minoris (l’étoile Polaire) — également nommée « Polaris » en latin — est l’étoile la plus brillante de la constellation de la Petite Ourse. Il s’agit de l’étoile visible à l’œil nu la plus proche du pôle nord céleste, dont elle est éloignée de 44′ 9″. Du fait du phénomène de précession des équinoxes, cela n’a pas toujours été le cas : il y a plus de 4 millénaires, vers 2700 avant notre ère, c’était α Draconis (Thuban) qui se trouvait dans sa situation. Et dans un avenir lointain, cet honneur passera à Véga (α Lyrae). L’étoile Polaire se rapproche d’ailleurs en ce moment du pôle et en sera au plus proche en 2102, à 27′ 31″.

L’étoile Polaire est une supergéante jaune, d’une magnitude apparente de 1,97. C’est la 52e étoile la plus brillante de la voûte céleste. Elle est assez éloignée, distante de 430 années-lumière du système solaire.

C’est une étoile variable céphéide, évoluant d’un centième de magnitude sur une période de 4 jours. Cette amplitude a fortement décru en deux siècles pour devenir quasiment nulle de nos jours, sans que l’on en sache la raison.

Létoile Polaire possède également un petit compagnon qui orbite autour d’elle en 29,6 ans.

Il est facile de trouver l’étoile Polaire en suivant une ligne tracée à partir de Merak (β Ursae Majoris), passant par Dubhe (α Ursae Majoris), les deux étoiles au bout du bol de la casserole de la Grande Ourse. On peut aussi suivre la pointe centrale du « W » de Cassiopée.

(source :Wikipedia)

Voisinage :


 

Polaris

L’étoile Polaire dans la constellation de la Petite Ourse