L’apport de l’astronomie arabe

 Les manuels d’histoire générale de l’astronomie font très souvent l’impasse sur l’histoire de l’astronomie arabe, comme s’il n’y avait rien eu autour de la Méditerranée entre l’astronomie de Ptolémée, au IIè siècle de notre ère, et celle de Copernic, au XVIè siècle. Les travaux récents permettent de montrer qu’il est impossible de comprendre vraiment l’apparition de l’astronomie classique en Europe si l’on ne tient pas compte des résultats acquis par les astronomes arabes.

Conférence donnée lors de la « Semaine arabe » de l’Ecole Normale Supérieure de Paris en 2006, par Régis Morelon (CNRS), directeur de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire (IDEO) et directeur de recherche au Centre d’histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales du CNRS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.